Découvrez plus de 70.000 biens
dont plusieurs milliers proposés
ici et nulle part ailleurs

En poursuivant la navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies et autres tags pour vous proposer des publicités personnalisées, des fonctions de partage vers les réseaux sociaux et analyser l’audience du site internet. Certaines informations peuvent être partagées avec des partenaires de Century 21. Pour plus d’informations et paramétrer le dépôt des cookies, cliquez ici. J’accepte. X

Bienvenue chez CENTURY 21 Multimer Immo, Agence immobilière LA BAULE 44500

L'actualité de CENTURY 21 Multimer Immo

Il n'y a jamais eu autant de résidences secondaires en France

Publiée le 02/03/2016

Il n'y a jamais eu autant de résidences secondaires en France


Zoom sur les derniers chiffres de l'Insee
Zoom sur les derniers chiffres de l'Insee (©Flickr - Sylvie POIRIER)

De plus en plus de Français possèdent, en plus de leur résidence principale, un pied-à-terre en ville ou à la campagne. C'est ce que révèle une étude publiée ce mardi par l'Insee.

(LaVieImmo.com) - Le nombre de résidences secondaires progresse depuis dix ans. Au 1er janvier 2015, on en comptait environ 3,3 millions sur un total d’un peu plus de 35 millions de logements en France, révèlent des chiffres de l’Insee publiés mardi soir. Soit une augmentation moyenne annuelle de 0,8%.


Avoir un petit pied-à-terre à la campagne continue donc d’être un objet de fantasme pour beaucoup de Français. Dans l'Hexagone, près de 7 logements sur 10 sont des maisons*, soit plus que la moyenne européenne (59%). Pour autant, nous sommes loin d'être les champions en la matière.

Au sein de l'Union européenne, c'est l’Irlande qui se distingue avec 95% de maisons**, juste devant les Britanniques (85%). Tout en bas du classement, on retrouve l’Espagne et certains pays de l’Est comme l’Estonie et la Lettonie, où les villas ne représentent que près d’un tiers du parc de logements.

Autre enseignement de cette étude, 28,9 millions de résidences principales ont été recensées début 2015, un chiffre qui progresse en moyenne de 0,9% par an depuis 2005. Cette catégorie de logements constitue l’essentiel des "5 pièces" et "6 pièces et plus" dans le parc (près de 90% des cas), et ne représente "que" 69% des studios, souligne l’étude. Et sans surprise, la part de résidences secondaires dans les petites surfaces est plus élevée, représentant 14,1% des studios et 13,4% des 2 pièces.

Un parc vieillissant et gourmand en énergie

Par ailleurs, près de six ménages sur dix sont propriétaires de leur résidence principale en 2015 (57,7%), un chiffre stable depuis les années 2000. Parmi ces propriétaires, la part des non-accédants (ceux n’ayant plus d’emprunt à rembourser) continue à progresser "en partie sous l’effet du vieillissement de la population", ajoute l’Insee. De leur côté, les propriétaires accédants représentent un peu moins d’un ménage sur cinq, en dépit de conditions de crédit qui demeurent plus favorables.

Un parc de résidences principales toutefois vieillissant et toujours aussi gourmand en énergie: selon l’Insee, 12% des logements présentent des défauts comme des "fuites dans la toiture" ou de la "moisissure dans les cadres des fenêtres", tandis que près de 30% d’entre eux sont "trop coûteux à bien chauffer". En près de 10 ans, les choses n'ont donc pas vraiment évolué.

Enfin, près de quatre ménages sur dix sont locataires. Comparativement à la moyenne européenne (29,9%), la France se situe parmi les pays où la proportion de locataires est relativement élevée. Elle est certes derrière l’Allemagne (47,5%), l’Autriche (42,8%) et le Danemark (36,7%), mais reste loin devant la majorité des pays de l’Est, et notamment la Roumanie (3,9%), selon les données d’Eurostat.

*Données 2014 **Données 2013

Julien Mouret - ©2016 LaVieImmo

Notre actualité